David-Paul

Chanteur français

Découvrez les textes

Naufrage dans les vagues d'argent

Au bout de tout, prè des vagues d'argent,
Si loin du vrai, dans mon monde onirique,
De mes vieux rêves, épaves de l'océan,
Faire manuscrit, que la douleur implique.

Dans l'infini, d'un exil qui m'enchaîne,
Vouloir survivre jusqu'au bout de l'amour,
Sans le désir d'une étreinte de peine,
Dans la tristesse, laisser passer les jours.

Et,
Je ne sais plus...

... Que rêver.

C'est à genou, tout au fond des abysses,
Que je renais, chaque matin au réveil,
Je manque tant d'ailes quand le rêve s'y glisse,
Encore plus fort, chaque jour que la veille.

Trop égaré dans ce monde de chimères,
Perdu et seul, et sans billet retour,
Ai-je d'autre choix, que subir et me taire,
Quand l'existence ne vaut plus son détour.

Et,
Je ne sais plus...

... Que rêver.

Dans le brouillard, tout au fond de l'espoir,
Subsiste encore l'illusion d'un futur,
Et si je cours, toujours, après l'histoire,
La vérité m'aura bien à l'usure.

Même si ma voix ne porte pas assez loin,
Même si mes maux ne déchirent plus mon âme,
Vouloir crier, pour qu'on entende enfin,
Tous ces silences, qui sans cesse me condamnent.

Et,
Je ne sais plus...

... Que rêver.


Ce texte, ainsi que sa musique a fait l'objet d'un dépôt légal à la S.A.C.E.M. et à ce titre, est soumis au code de la propriété intellectuelle. Son utilisation, même partielle, reste soumise à l'accord préalable de l'auteur.